Comment voyager écolo ? 5 astuces pour réduire l’empreinte carbone de ses vacances

Vous adorez voyager ? Pour autant, vous êtes conscients des problématiques environnementales et sociétales actuelles ? Ainsi, votre empreinte carbone vous préoccupe et vous souhaitez réduire au maximum votre impact en voyage via l’écotourisme ?

Si c’est le cas, nous sommes là pour vous accompagner et vous aider à rendre vos prochains voyages plus écologiques 💚 ! De ce fait, découvrez sans plus attendre nos astuces et conseils pour réduire votre empreinte carbone 😉.

C’est parti pour savoir comment voyager écolo ⬇️ !

1. Voyage éco friendly, c’est choisir un mode de transport adéquat

On ne vous apprend certainement rien en vous disant que prendre l’avion et chercher à réduire son empreinte carbone sont deux activités bien loin d’être compatibles 🛫. En effet, les émissions élevées de kérosène des avions sont problématiques pour l’environnement. Sans parler du fait que la pollution est également sonore et atmosphérique dès lors qu’un aéroport se trouve en ville 😕.

Bien entendu, si vous souhaitez vous rendre de l’autre côté de la planète et rejoindre un autre continent, il peut-être compliqué d’emprunter les transports terrestres tels que le train 🚆. Néanmoins, il reste encore le bateau ! Par exemple, certains choisissent de voyager autour du monde en voilier, un mode de transport nomade et écologique ⛵. Sinon, il y a de nombreuses autres destinations, tout aussi riches en culture et merveilleuses en paysage au plus près de chez nous. Rien qu’en France ou en Europe, on peut voyager de façon écologique et responsable en empruntant le bus et/ou le train 🚌.

Pour vous faire simple, les modes de transport les plus lents avec le plus de personnes dégageront le moins de CO₂. Prenons l’exemple de l’avion qui dégage près de 360g de CO₂ par personne et par kilomètre 😖. À contrario, une voiture diesel produira deux fois moins de CO₂. Un bus en dégagera quatre fois moins et un train produira 35 fois moins de CO₂ que l’avion 😱 !

Par conséquent, nous avons décidé de vous faire un petit zoom sur différents moyens de transport éco-responsable 🔍 !

Prendre le train 🚆

Vous l'aurez compris, le train bat des records 🥇 ! Il n'est pas parfait, mais reste bien plus rapide que le bus ou la voiture. De plus, ce mode de transport ferroviaire est souvent plus confortable et permet de voir les paysages défiler au fil du trajet 😍.

Pour vous donner du concret, l'ADEME a calculé les émissions de CO₂ d'un trajet Paris-Marseille, qu'il soit en train ou en avion. Le résultat est remarquable puisque le train est 40 fois moins polluant que son confrère volant 💪 ! C'est loin d'être négligeable, surtout quand on sait que le gain de temps n’est pas si considérable que ça ⏱.

Cet exemple est réduit à l'échelle française, mais il peut également s'ouvrir à l'Europe. Car oui, vous pouvez circuler sur les chemins de fer européens sans trop de problèmes grâce au pass Interrail 🚉! C'est idéal pour voyager librement, à tarif réduit pour les jeunes, et de façon écoresponsable d'un bout à l'autre de l'Europe 🌍. Personnellement, grâce à ce pass, j'ai pu voyager dans 8 pays européens pendant mes vacances, c'était top ✌ ! Et surtout j'ai économisé 90% de CO₂ par rapport au trajet en avion 😍.

Et si le pass ne vous intéresse pas, mais que l'idée de voyager en Europe vous tente bien. Sachez que depuis décembre 2021, il existe une ligne de train de nuit entre Paris et Vienne 🌃, la capitale autrichienne. Des trains sont disponibles les mardis, vendredis, et dimanches en France à des tarifs variant selon le confort souhaité. Ce train de nuit dessert également Strasbourg, Munich et Salzbourg (une ville au pied des Alpes qui a vu naître le prodige Mozart 🎼). Et ce n'est pas tout, car globalement les trains de nuit connaissent un nouvel essor en Europe. Une voie de chemin de fer entre Paris et Berlin est prévue pour 2023 et il existe déjà des liaisons entre Hendaye-Lisbonne et Paris-Venise. En France, on cherche à développer ce tourisme responsable (faible empreinte carbone) et économique (économiser une nuit d'hôtel) 😊.

Et si vous voyez les choses en grand, sachez que le réseau ferré peut même vous permettre d'aller du Lagos au Portugal jusque Singapour 😱. Cela vous permettra de parcourir près de 18 755 kilomètres en 21 jours au prix de 1200€ par personne.

Choisir le bus 🚍

Arrivé·e à votre destination de vacances, vous pouvez être tenté d'appeler un taxi, de louer une voiture ou d'enchaîner les courses UBER. Si vous souhaitez voyager écolo et réduire votre empreinte carbone, nous vous conseillons fortement d'emprunter les transports en commun de la ville, que ce soit le tramway, le métro ou encore le bus 🚌. Dans de nombreux pays développés ou en voie de développement, ce mode de transport sera souvent plus économique et bien plus écologique que la voiture 👌. Malheureusement, cela ne s'applique pas à certains pays. Dans certaines villes d’Amérique latine, il est fortement conseillé, par mesure de sécurité, de rentrer en taxi à la nuit tombée. Ce, bien que votre hôtel ou logement ne se trouve qu'à quelques pas.

Pour revenir sur les transports en commun et particulièrement les bus, sachez qu'il en existe de plus en plus électriques ou qui fonctionnent à l'hydrogène. Ces innovations et alternatives de transports favorisent largement l'écomobilité en ville 😍.

Pour les longues distances et si vous avez du temps devant vous, vous pouvez même voyager en bus avec des compagnies telles qu'Eurolines. Celle-ci vous évite les voyages en avion tout en desservant un grand nombre de villes européennes 📍.

Pratiquer l'auto-stop 👍

Voyager c’est aussi partir à l’aventure et faire des rencontres inattendues 🤗. Alors, pourquoi ne pas tenter de faire de l’auto-stop ? C’est une expérience qui réduit nettement votre empreinte carbone, et surtout qui est gratuite ! En plus, les automobilistes ont l’habitude de voir des auto-stoppeurs sur les autoroutes longue distance ou voie rapide, ainsi vous pourrez être pris quasiment n'importe où 😁.  N’attendez plus, et tendez le pouce 👍 !

Si vous n'êtes pas fan à l'idée d'attendre trop longtemps, vous pouvez également opter pour le covoiturage, un moyen économique et écologique de se déplacer en France et en Europe !

Des petites astuces économiques et écologiques en voiture 😉:

  • Évitez les autoroutes et maximisez les petites routes, vous économiserez en péage et en essence ⛽,
  • Utilisez votre climatisation que si nécessaire, car elle consomme votre carburant à hauteur de 15% à 20% 😖.

Si vous en avez la possibilité, vous pouvez même opter pour le slow tourisme. Cette manière de voyager est souvent plus économique, plus agréable et meilleure pour l'environnement 👌. Comment ? Vous pouvez choisir des moyens de déplacement plus lents et/ou rester plus longtemps sur place pour vous immerger davantage dans la culture et les paysages environnants. Alors oui, voyager plus lentement demande du temps, mais c'est aussi un autre rapport au monde bénéfique au tourisme durable 🙌.

À vélo pour les plus courageux·se·s 🚴‍♂️

Et si vous souhaitez voyager encore plus écologiquement que les alternatives citées précédemment. On vous a déniché des moyens de locomotion imbattables puisqu'ils ne dégagent aucun CO₂ : la marche et le vélo 🏆. Alors oui, pour le vélo comme les chaussures de marche, il a fallu de l'énergie pour les fabriquer, mais ce serait chercher la petite bête. Puis, pour aller au bout de la démarche, vous pouvez même opter pour un vélo d'occasion ou bien en louer un pendant votre voyage 😉.

De plus, le vélo vous offre liberté et indépendance lors de vos déplacements et cela permet de faire un peu de sport ! Alors, c'est parti pour la micro-aventure 😍 ! Partez en vélo près de chez vous, le temps d'un week-end ou bien plus, pour sillonner les circuits en plein air 🚴‍♀️.

Et si vous souhaitez partir plus loin, sachez que l'on peut parfois prendre son vélo avec soi dans le train. On parle même de cyclotourisme, à savoir découvrir les paysages d'une région, à son rythme, pendant plusieurs jours 🤩. Les itinéraires à vélo se multiplient en France, on retrouve le Vélodyssée (le long de l’Atlantique), la Loire à vélo, Via Rhôna, le Vélo Francette (de Ouistreham à la Rochelle) et même la Grande Traversée du Massif Central pour les fervents de VTT. Ces superbes itinéraires sont sécurisées et les voies sont interdites aux véhicules motorisés, sauf lorsqu'il s'agit de petites routes peu empruntées 👌. Vous pourrez voyager à travers différents paysages de la France, allant des forêts, aux montagnes, en passant par le littoral, les petits villages, etc. Ensuite, pour ce qui est de l'hébergement à la nuit tombée ⛺, tout dépend de votre budget et de vos envies. Si vous songez à faire du bivouac, on pense à la planète en faisant attention à ne laisser aucune trace de son passage, autant faire du tourisme écologique et durable jusqu’au bout.

Faire une randonnée 🥾

Et si on usait un peu ses souliers 😁 ?

Outre le vélo, vous pouvez vous déplacer à pied et faire de superbes randonnées 🥾 ! En plus, en France, on est gâté. Par exemple, connaissez-vous le GR 34, ou “sentier des douaniers breton” ? Il s'agit d'un itinéraire de 2000 km qui longe les côtes bretonnes du mont Saint-Michel à Saint-Nazaire. Une occasion idéale de découvrir le littoral 🏖️ à son rythme, en passant par des voies adaptées et inaccessibles par la route 👌.

Si vous êtes plus montagne ⛰️, vous pouvez songer à vous essayer au GR10, qui relie le Pays basque aux Pyrénées-Atlantiques ou bien le GR5 (aussi appelée la “Grande Traversée des Alpes”) qui relie le lac Léman et les Alpes-Maritimes.

cyclotourisme
voyage écologique

2. Préparez votre valise : objectif zéro-déchet 🧳

Voyager écologiquement ne concerne pas uniquement le transport, cela débute même au moment de préparer votre valise 🧳. Alors si au quotidien, vous faites attention à votre consommation et à votre impact vous pouvez continuer en vacances. Ce sont des gestes tout simples qui font néanmoins la différence à grande échelle 😁.

Voici quelques exemples qui prennent peu de places et limitent largement les déchets inutiles :

valise zero dechet
  • Prenez un tote-bag ou un sac réutilisable plutôt que d’utiliser des sacs en plastique à chaque fois que vous allez faire vos courses 🛒,
  • Préférez une gourde en inox plutôt que d’acheter quotidiennement des bouteilles d’eau en plastique 💧,
  • Optez pour des soins solides plutôt que du gel douche et shampoing liquide stocké dans des bouteilles plastiques 🧼,
  • Utilisez du dentifrice solide, par exemple notre dentifrice à croquer, c’est super pratique en voyage, c’est rechargeable quand on rentre de vacances et en plus vous limiter votre production de déchets 🦷,
  • Privilégier une garde-robe de seconde main. Que ce soit avant ou pendant le voyage, nous vous recommandons d’acheter des vêtements de seconde main, car le textile a aussi un impact sur l’environnement ! C’est même une industrie très polluante, notamment à cause du « fast fashion » 👕.

On pourrait citer un grand nombre d’alternatives durables pour voyager écolo, allant de l’équipement spécifique aux produits du quotidien présent dans notre trousse de toilette. Ainsi, nous préférons vous écrire un article dédié sur le sujet dans les semaines à venir ✍️.

Vous partez prochainement en voyage et vous souhaitez avoir une trousse de toilette écologique et zéro-déchet dans votre valise 🧳 ?

3. Choisir les bons acteurs : de l’agence de voyage éco-responsables à l’hôtel, en passant par les activités…

La meilleure façon de réduire l’impact environnemental de votre voyage est d’éviter l’avion, mais ce n’est pas toujours possible. Donc, dans la mesure du possible, favorisez des acteurs écoresponsables que ce soit la compagnie aérienne, l’agence de voyages, les fournisseurs d’activités, etc. 😉.

Par exemple, le fait de choisir et soutenir une agence de voyages respectueuse de l’environnement permettra de considérablement réduire l’empreinte carbone de vos vacances. En effet, ces agences du tourisme durable placent les besoins de l’environnement au centre de leur travail 😍. Ainsi, tout sera réfléchi minutieusement pour réduire au maximum votre impact, que ce soit par le choix de ou des hôtels, des moyens de transport, des activités et bien d’autres aspects de votre voyage 👌.

Une agence de voyages écoresponsable minimisera la quantité d’énergie et les ressources nécessaires à l’élaboration de vos vacances 🙌. Choisir ce type d’agence de voyages, c’est préserver notre belle planète et l’économie locale. Car oui, l’agence sélectionnera des petits établissements locaux et éthiques plutôt que des géants de l’industrie touristique. De quoi voyager en immersion dans la culture locale et faire davantage de belles rencontres. Ainsi, nous vous recommandons de passer sur des plateformes telles que We Go GreenR, Green Go, Vaovert, Abracadaroom, GreenTrip, etc.

Ensuite, à l’hôtel, on a l’habitude des produits à usage unique et du lavage intensif des draps et serviettes de la chambre 🏨. Si vous souhaitez rendre votre voyage plus respectueux de l’environnement, vous pouvez réduire ces abus, en notifiant la réception d’adopter un rythme moins effréné en s’occupant deux fois moins de votre chambre 🛎️. De même, vous pouvez baisser la climatisation de votre chambre puisque celle-ci a un fort impact sur l’augmentation des gaz à effet de serre.

En vacances on aime se faire plaisir et faire des activités inhabituelles, c’est bien normal ! Néanmoins, on peut tout de même éviter certaines activités qui participent à la pollution et la dégradation de l’environnement. Ainsi, pour le bien de la planète, on préfèrera faire de la plongée que du Jet-ski 🤿, ou encore on favorisera des randonnées pédestres que des sorties quad 🥾. De nombreuses autres activités sont bien moins polluantes, même certaines à sensation, telles que le saut à l’élastique.

4. Favoriser le circuit-court : consommer des produits et aliments locaux

Une fois sur place, pour voyager de façon écoresponsable, il est important de continuer les bonnes habitudes. À savoir, acheter des produits frais, locaux et de saison 😊 !

Car oui, acheter des fruits et légumes qui n’ont pas parcouru des milliers de kilomètres avant d’arriver dans votre assiette est considérable sur votre impact. Vous économisez ainsi tous les transports d’acheminement, donc plusieurs tonnes d’émission de CO₂ 💪.

De plus, consommer en circuit court est avantageux pour les communautés locales puisque cela soutient les agriculteurs et artisans locaux 🤗. Cette consommation permet également de découvrir la culture culinaire et/ou de s’offrir des souvenirs qui ont du sens. Côté consommateur, c’est-à-dire du vôtre, le fait de consommer des ingrédients frais et de saisons est bénéfique pour la santé. Plusieurs raisons à ça, les produits sont généralement plus nutritifs, de meilleure qualité et sont cultivés sous de meilleures conditions 👌.

En bref, il existe beaucoup de bonnes raisons de consommer local et de saison que ce soit en vacances ou à la maison 😍 !

circuit-court
Photographe : dragana991 | Source : Getty Images / iStockphoto

5. Prendre conscience, s’améliorer et agir 🙌

Nous avons décidé de dédier cette cinquième partie sur un peu de sensibilisation car oui, voyager n’est par nature pas écolo 😕. Ainsi, il nous paraissait important d’évoquer quelques points afin de prendre conscience, s’améliorer pour ensuite agir.

Le but n’est pas de dire que chaque action que l’on fera en voyage aura des répercussions négatives sur l’environnement. Il faut savoir nuancer certains propos, sinon le simple fait de cuisiner ou lire cet article sur son smartphone utilise de l’énergie. Et là on n’en finit plus ! Ainsi, il ne faut pas généraliser chaque action, mais plutôt faire des efforts, quand on peut, pour au final réduire son impact au maximum 😉.

Ceci étant dit, revenons sur le sujet initial, à savoir le tourisme et les voyages. Ces activités ne sont pas écologiques, car elles sont responsables de 8% des émissions de gaz à effet de serre 🛫. Par conséquent, il est important de veiller à réduire son impact environnemental en vacances. Et comme cité précédemment, cela ne s’arrête pas simplement aux transports puisque voyager écolo c’est au quotidien, du départ jusqu’à son retour. On ne s’en rend pas forcément compte, mais c’est plein de petites choses qui peuvent faire mal à la planète 🌍. Bon, on peut vous assurer que le transport y joue pour beaucoup, surtout qu’on est plus apte à les utiliser de façon intensive en voyage, mais ils ne sont pas seuls.

vacances écologiques
Photographe : andresr | Source : Getty Images

Après le fait de voyager est loin d’être négatif, car pour beaucoup c’est à ce moment qu’il y a une prise de conscience sur le monde, notamment sur les aspects sociétaux et environnementaux. Le voyage ce n’est pas que du repos et se faire plaisir, dans l’idée c’est aussi découvrir d’autres cultures, s’ouvrir au monde et voir la réalité sans paillettes. Ainsi, il ne faut pas s’arrêter de voyager et renoncer à ce que l’on aime et nous fait vibrer. Il faut simplement conscientiser les choses, apprendre et agir de façon responsable, minimaliste et sans excès de consommation afin d’avoir un impact mineur à notre passage 😁. Par conséquent, l’écotourisme semble être une solution et un minimum en voyage par rapport aux façons de faire actuelles. Et pour le pratiquer, nous vous invitons à suivre nos 5 astuces et à vous adapter aux défis environnementaux pour le bien de la planète 🙌.

Désormais vous connaissez plusieurs astuces pour voyager écolo pendant vos vacances 😊 ! N’hésitez surtout pas à nous laisser un commentaire pour nous si vous avez des questions ou d’autres conseils et astuces 💬.

Nous espérons vous avoir aidé et éclairci pour réduire votre impact environnemental en voyage. Si c’est le cas et que vous avez apprécié lire cet article, n’hésitez pas à le partager à vos proches (autant convertir un maximum de monde à l’écotourisme, ça ne fera pas de mal à la planète 🤗).

Laisser un commentaire ✍️

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.