Passer au zéro-déchet avec la règle des 5R 🖐

Vous vous êtes toujours demandé ce que signifie « zéro-déchet » ? Et, comment réduire au maximum vos déchets ? Alors, vous êtes au bon endroit 😁 ! Que vous soyez débutant ou confirmé dans la démarche, nous allons vous expliquer quelles sont les actions à mettre en place pour réduire vos déchets et votre impact environnemental.

En 2013, Béa Johnson, une blogueuse française, adepte du minimalisme et spécialiste du zéro-déchet, a sorti son livre « Zéro déchet : 100 astuces pour alléger sa vie » qui propose la règle des 5R 😍. Cette simple règle permet, en 5 étapes ordonnées, de grandement limiter votre production de déchets pour le bien de la planète 🌍. Cette méthode est rapidement devenue la pierre angulaire de tous ceux qui veulent passer au zéro-déchet sans savoir par où commencer.

En bref, adoptez ces 5 gestes c’est faire un pas de plus vers une démarche de consommation raisonnée et raisonnable 🙌. Allez, on vous explique tout 👇 !

La règle des 5R

la règle des 5r

1. Refuser 🛑

La première façon de ne pas générer de déchets est tout simplement de refuser d’acheter ou recevoir ce que vous n’avez pas besoin. Alors oui, il n’est pas toujours facile de dire « non » dès lors que l’on vit dans un monde où tout nous pousse à consommer. Néanmoins, avec un peu de bon sens, c’est possible, car « le meilleur déchet est celui qui n’existe pas » 🙌 !

En premier lieu, il est possible de refuser l’achat de produits en plastique à usage unique ou encore de produits suremballés. Le simple fait de refuser de consommer des produits générateurs de déchets c’est entre guillemets la clé du zéro-déchet 😁. Pour ce faire, vous pouvez, par exemple, vous rendre dans des épiceries locales qui proposent de la vente en vrac. Vous aurez des produits frais, sains et généralement de saisons… que demander de plus 😍 ?

En second lieu, on peut également refuser ce qu’on nous offre. Car oui, notre consommation quotidienne ne se limite pas seulement à nos achats. Elle peut aussi s’étendre aux prospectus, magazines et publicités que l’on retrouve facilement dans notre boîte aux lettres 📬. Pour y remédier et limiter cette pollution inutile, un simple « Stop-pub » fera l’affaire et sera relativement efficace 🛑. En un an, vous économiserez facilement 30 kg de papier. On peut également recevoir des échantillons, des couverts ou pailles jetables que ce soit au bar ou en restaurant. Tous ces objets sont fournis à titre gracieux sans que notre avis soit sollicité. En les rejetant, vous évitez un gaspillage inutile et pourtant considérable. Si tout le monde faisait pareil, il ne serait plus servi et les industriels en produirait de moins en moins.

Bien entendu, cette première règle de la démarche zéro-déchet ne veut pas dire limiter son confort moderne. Mais, plutôt, apprendre à reconnaître les produits réellement utiles et nécessaires. Cela rejoint quelque part le mode de vie minimaliste 😉.

2. Réduire 📉

Une fois la première étape passée, on se rend rapidement compte que certains achats sont inévitables. Sachez que le but n’est pas d’arrêter totalement de consommer, mais plutôt, de réduire sa consommation personnelle. Et cette consommation concerne bien entendu des besoins propres à chacun.

Pour ce faire, vous pouvez notamment acheter des articles plus durables et de meilleure qualité. Que ce soit des vêtements, des meubles, des produits électroniques, etc. ces produits dureront plus longtemps et vous n’aurez pas besoin d’en acheter à plusieurs reprises 👌.

De plus, pour poursuivre dans la démarche zéro-déchet, veillez à réfléchir vos habitudes de consommation quotidienne et vos achats. Par conséquent, une simple phrase telle que « Ai-je vraiment besoin de ce produit 🤔 ? » paraît anodine, mais est efficace. Elle vous aidera à vous questionner sur l’utilité réelle d’un objet convoité et vous éviterez qu’il ne finisse au fond du placard après quelques semaines. De ce fait, avec cette réflexion, vous réduirez nettement les achats impulsifs causés par des têtes de gondole, des promotions et des emballages attractifs. Autant d’écueils à éviter pour lesquels votre porte-monnaie ne pourra que vous remercier 😅 !

Ensuite, vous pouvez aussi réduire vos trajets en voiture dès lors que c’est possible de réaliser certains trajets du quotidien à pied 🚶‍♂️ ou à vélo 🚴‍♀️.

Enfin, vous pouvez réduire l’existant. Faites, par exemple du tri dans votre maison. Cela vous permettra de retrouver des choses perdues, de vous remémorer de beaux souvenirs et plus globalement de ranger votre espace de vie pour un quotidien plus confortable. Après cela, n’hésitez pas à vendre ou donner vos objets inutilisés 😊.

En bref, prenez du recul sur votre consommation actuelle et réduisez les choses pour lesquelles vous pouvez tout à fait bien vivre sans leur présence. Ensuite, réfléchissez vos achats afin d’éviter la surconsommation et permettre la réduction du gaspillage 🙌.

3. Réutiliser 🔄 / Réparer 🔧

Cette troisième règle a pour principe de bannir les produits à usage unique de son quotidien tout en évitant de jeter inutilement l’existant 🛑. En effet, il existe, généralement, une alternative durable et réutilisable à tout objet jetable. Par exemple, on peut remplacer les bouteilles en plastique par des gourdes en inox ou encore les brosses à dents par des solutions rechargeables, etc. Cela vous permet, à chaque achat, d’économiser des emballages jetables, donc de l’énergie et des ressources nécessaires à leur production. En bref, réutiliser signifie s’appuyer sur les ressources dont vous disposez déjà, plutôt que d’acheter constamment de nouveaux objets 🔄.

En quête d’un mode de vie zéro-déchet ? Débuter par les produits du quotidien, notamment ceux de la salle de bain 🤗

Dans la même logique, on peut discuter de la réparation et du reconditionnement. Car oui, certains objets sont indispensables dans notre vie quotidienne, mais cessent parfois de fonctionner 😕. Généralement, ce n’est qu’une pièce à changer pour redonner vie à votre objet. Ainsi, nous ne pouvons que vous recommander d’essayer de réparer vos objets du quotidien (smartphones, ordinateurs, appareils électroménagers, etc.) ou du moins de déléguer cette tâche plutôt que de les jeter 🔧. En plus, cela vous coûtera bien moins cher que de racheter du neuf.

Et si, le fait de réparer n’est pas suffisant, il vous faudra acheter les produits. Ainsi, nous vous recommandons la seconde main. Que ce soit du textile, du mobilier, de l’électroménager, de la décoration, etc. vous pourrez trouver votre bonheur dans les produits d’occasions. Cette démarche vous coûtera généralement moins cher et vous permettra d’éviter l’achat de produits neufs, qui inévitablement, consomment des ressources à la production. Donc, acheter des objets usagés est un excellent moyen de les réutiliser et de leur donner une seconde vie 😍.

Enfin, cette règle indique également que tout objet jetable ou en fin de vie n’a pas un avenir tout tracé puisqu’il peut avoir une seconde vie plutôt que de devenir un déchet. En effet, avec un peu de bricolage et d’imagination on peut trouver de nouvelles utilisations ou fonctionnalités à un rebut 😁. Bien entendu cette fonctionnalité est souvent bien différente de celle de l’objet initial. Et cela à un nom : l’upcycling (ou « surcyclage » en français) ! Découvrez-vous un talent créatif en transformant vos produits en fin de vie en de nouveaux objets utiles, décoratifs, artistiques, etc. Par exemple, chez J’aime mes dents !, nous avons utiliser les vieux manches de nos brosses à dents en bois pour en faire un porte-savon ou bien un dessous de plat 🤗. En bref, l’objectif de l’upcycling est de donner un nouveau souffle à vos rebuts.

4. Recycler ♻️

Parfois, le gaspillage est inévitable. Néanmoins, pour limiter son impact environnemental, assurez-vous de sélectionner et acheter des produits qui, en fin de vie, peuvent être recyclés ♻️. Des pictos tels que le ruban de Möbius ou le Triman sont de bons indicateurs pour savoir quel produit peut être valorisé et/ou recyclé. Par conséquent, le recyclage passe d’abord par une éducation sur les produits de notre quotidien.

logo recyclage ruban de möbius
Le ruban de Möbius
logo triman
Le logo « Triman »

Car oui, nous sommes le tout premier maillon de la chaîne de recyclage. Il est donc essentiel de trier ses déchets et respecter les conditions de tri afin d’augmenter le taux de chances que vos produits soient correctement recyclés 🚮. Pour ce faire, il existe les poubelles domestiques, les déchetteries ou encore les bacs de collecte spécifique (piles, ampoules, etc.) qui sont généralement disponibles à l’entrée des grandes surfaces ou magasin de bricolage.

Au passage, si vous déménagez ou partez en vacances, faites attention puisque selon les communes les politiques de recyclages ne sont pas les mêmes ♻️. De ce fait, la couleur de la poubelle et les objets qui peuvent y être déposés diffèrent. Par conséquent, pensez à faire des petites recherches sur le site de la Mairie avant de jeter et trier vos déchets ménagers 😉.

Bien entendu, ce n’est pas parce que tous les déchets sont triés qu’ils seront forcément recyclés. Tout dépend des matériaux. Par exemple, le papier, le carton et le verre sont des matériaux facilement recyclables contrairement au plastique. Une fois triée, c’est le taux de recyclabilité du produit qui rentre en jeu. Par exemple l’aluminium est une matière qui se recycle très très bien, presque à 100% donc sans perte de matière 💪. À contrario, le plastique ne peut pas être recyclé indéfiniment et finira par redevenir un déchet.

Enfin, sachez que le recyclage est une belle initiative, néanmoins ce n’est pas la solution puisque ce système est énergivore. Il est donc essentiel de refuser, réduire et réutiliser au maximum ses produits avant même de passer à l’étape poubelle.

5. Rendre à la terre 🌱

La cinquième règle d’or, c’est rendre à la terre ! Selon le rapport de l’ADEME « Déchets Chiffres Clés – Édition 2020 », les déchets organiques des ménages français représentent 1/3 de leurs déchets totaux ! Et par déchets organiques, on entend les fruits et les légumes (restes, épluchures, pépins, trognons, etc.) 🍅, le thé 🍵, le marc de café ☕, les coquille d’œuf 🥚, les fleurs 🌷, etc.

Quoiqu’il en soit, tous ces produits peuvent se décomposer naturellement et peuvent être compostés pour créer de l’engrais fertilisant pour vos plantes 🌿. Si vous n’avez pas de plantes, ça peut intéresser vos proches et quoiqu’il en soit c’est toujours préférable à l’enfouissement ou l’envoi dans un incinérateur. Donc, que vous habitiez une maison avec jardin ou un appartement, il existe de nombreuses solutions de compostage adaptées à vos besoins ! On retrouve notamment le compost de jardin classique, le lombricompost, le bokashi (compost japonais), etc. Chacun d’entre eux possède des avantages et des inconvénients. Ainsi, il faudra réaliser quelques recherches avant de se lancer dans cette cinquième règle d’or de la démarche zéro-déchet 🔎. Et si vous ne souhaitez pas investir ou installer de solution de compostage chez vous, sachez que de plus en plus de villes mettent à disposition des composteurs collectifs et des jardins communautaires 😁. Renseignez-vous, il y en aura certainement un non loin de votre logement !

compost
Créateur : piotr_malczyk | Source : Getty Images - iStockphoto

En bref, cette règle est l’alternative parfaite pour rendre à la terre ce qu’elle nous a apporté 🌱. De plus, il existe désormais des solutions de compostage individuelles ou collectives, en intérieur ou en extérieur 😍 !

6. [BONUS] Revendiquer 🙌

Acheter est en quelque sorte une forme d’engagement et d’approbation puisque c’est par nos achats que nous pouvons avoir un impact sur l’environnement. En tant que citoyen, nous avons le pouvoir de décision sur notre consommation. De ce fait, nous pouvons consommer d’autant plus responsable avec des fruits et légumes de saison, des produits locaux et même des produits bio 🌿. On ne dira jamais assez qu’il est bien meilleur pour vous comme pour la planète de manger des fraises du producteur voisin plutôt que celles cultivées à l’autre bout de la planète.

Chaque décision prise a un léger impact sur le fonctionnement de la société et de l’environnement. C’est par des efforts et un mode de vie zéro-déchet (coucou les 5R 👋) que nous pourrons espérer un avenir sain pour tous. Bien entendu, il est compliqué, voire impossible de ne générer aucun déchet, et là n’est pas le but. Se restreindre n’est pas non plus une solution. Il faut simplement être conscient des 5R pendant ses achats et procéder étape par étape 😉.

Désormais vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur la règle des 5R et les actions à mettre en place pour s’initier ou poursuivre un mode de vie zéro-déchet 😊 ! Accessible à tous, cette règle est une formidable méthode quand elle est suivie, dans l’ordre, étape par étape. Car oui, « Refuser » est le premier réflexe à adopter pour que votre démarche ait du sens. Quand est-ce qu’on commence 😁 ?

Si vous avez des questions, des astuces ou des remarques, n’hésitez pas à vous rendre dans l’espace commentaire ! Au passage, si l’article vous a aidé, pensez à le partager à vos proches. Autant les éduquer et sensibiliser au zéro-déchet (comme une 7e règle bonus si on veut 😉).

Laisser un commentaire ✍️

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.